En préalable à notre lettre envoyée à Emmanuelle Pierre Marie Maire du 12e arrondissement demandant le renouvellement de la convention d’occupation du Tunnel pour les artisans en place,  rappelons que cette immense site de 70 ha s’est trouvé au coeur des débats des municipales 2020. Dans cette ZAC Bercy-Charenton, quatre mille logements dont 57 % de logements sociaux devaient être créés dans trois tours « bioclimatiques » de 112, 115 et 146 mètres. Trois autres immeubles de 85, 160 et 180 mètres, devaient accueillir des bureaux, des commerces et des locaux d’activités. Une véritable ville dans la ville de 9.000 habitants et 11.000 personnes venant y travailler quotidiennement comme si la thrombose des transports n’existait pas.

La question de la densité, du manque d’espaces vert et de la hauteur des tours a eu raison du projet et la remise à plat de la ZAC Bercy-Charenton a été obtenue grâce aux négociations des verts avec l’exécutif parisien pour le second tour.

En attendant un appel à projet d’urbanisme transitoire sur le site Bercy-Charenton a été lancé en février 2021 par la Ville de Paris, en partenariat avec son aménageur, la SEMAPA, SNCF Immobilier et Espaces Ferroviaires : « Reconquête urbaine du site Bercy-Charenton ». L’idée est de faire découvrir et valoriser ce site auprès des Parisiens.

Par ailleurs, sera mis en place un « comité citoyen Bercy-Charenton » ayant pour objectif de redéfinir les objectifs du futur projet d’aménagement. Ce comité citoyen, composé de 50 membres, sera recruté par un institut de sondage indépendant. Plusieurs séances de travail thématique et visites du site seront prévues afin d’alimenter les discussions et de permettre d’aboutir à « un avis indépendant du comité citoyen » avant l’été. Pour l’instant nous restons très sceptiques sur l’efficience de ce dispositif et émettons de nombreuses réserves concernant les méthodes de démocratie participative actuelles de la ville qui sans doute consultent mais servent surtout à confirmer les choix préexistants de l’exécutif. Nous y reviendrons prochainement.

Voici la lettre envoyée ce vendredi 12 mars 2021

 

 

 

 

Objet : Renouvellement de la convention d’occupation des entreprises et artisans du Tunnel des Artisans ZAC Bercy Charenton

 

Paris le vendredi 12 mars 2021

 

Madame la Maire,

 

Nous connaissons votre attachement à ce Tunnel, seul et dernier réfrigérateur naturel de Paris et à ses artisans qui y siègent tout en bénéficiant à bon escient de ses qualités écologiques exceptionnelles.

Aujourd’hui encore, bien qu’ayant réussi à survivre à la dégradation de la situation générale, plus de 200 emplois sont menacés, ainsi que tout l’écosystème de proximité vertueux qu’il fait vivre. En effet, comme vous le savez, la SNCF, depuis 2020, n’a pas renouvelé les conventions d’occupation des locaux de ces entreprises, les jetant dans une précarité insupportable et digne du 19e siècle.

Aussi nous vous demandons, Madame la maire, d’intervenir auprès de vos interlocuteurs de la SNCF le plus rapidement et le plus fermement possible afin d’obtenir le renouvellement de ces conventions d’occupation, au moins le temps de définition et de mise en chantier du projet final Bercy Charenton, soit 3 ans au moins.

Cette demande n’est pas contradictoire, au contraire, avec le projet d’urbanisme transitoire proposé sur le site qui communique largement sur ses dispositifs d’insertion.

Il serait particulièrement  injuste d’octroyer une convention d’occupation temporaire à un prestataire d’urbanisme transitoire dit inclusif et en même temps déloger les artisans en place, en leur interdisant cette même occupation temporaire.

D’avance, nous vous remercions de peser de tout votre poids auprès de la SNCF, pour obtenir de la part de cette institution, un comportement non pas spéculatif et abusif mais honorable et humain que la situation de pandémie aurait dû susciter. Nous vous prions d’agréer, Madame la Maire, notre profonde considération.

Christine Nedelec, présidente de FNE Paris

Projet  2018

Contre projet des verts