05 Mar

Lettre de FNE Paris aux associations parisiennes

Chères amies, chers amis,

A l’approche des prochaines élections municipales de 2020, il nous semble important que le monde associatif, maillon fondamental de la démocratie et de la lutte pour une meilleure qualité de vie et de solidarité en ville, puisse se rassembler sur quelques grands sujets concernant la vie et l’avenir de Paris.

Nos associations occupent une place très importante dans la vie de la cité mais elles ne sont pas suffisamment reconnues par les autorités municipales, et les espaces de dialogue (observatoire du PLU, concertation, commissions extra municipales..) ont progressivement disparus ou ont été vidées de leur substance.

Nombre de sujets pour lesquels nous sommes engagés, les uns et les autres, se sont aggravés ces dernières années : la pollution de l’air, l’accès au logement, l’accessibilité des plus vulnérables aux espaces publics, la sauvegarde des espaces verts et des espaces en eau (arbres, jardins publics et privés, squares, îlots, réservoirs, mares….), la densification de la ville, le départ des classes moyennes et des plus pauvres lorsqu’ils n’ont pas accès au logement….

Les prochaines élections municipales en 2020 se présentent dans le contexte inédit pour l’avenir de Paris dans une métropole en plein essor où nombre de questions notamment environnementales et sociales doivent être pensées à l’échelle de grands territoires, à l’échelle du Grand Paris.

La voix des associations n’en prend que plus d’importance, faisons la entendre !

Nous vous proposons de nous rencontrer pour tirer un bilan des années passées, et réfléchir ensemble à une vision d’avenir pour un Paris dans la métropole, un Paris plus humain et plus respectueux de l’environnement.

D’ores et déjà, nous avons identifié neuf thèmes majeurs dont nous souhaitons débattre avec vous pour définir ce qui peut nous réunir, joindre nos forces et interpeller ensemble les futurs candidats aux élections municipales :

1. Lutter pour la qualité de l’air (santé environnementale, mobilités douces, Paris respirable, rénovation énergétique du bâti),

2. Préserver la nature (espaces verts, arbres, espaces de respirations, zones humides..) et la biodiversité (végétale, animale..) en ville,

3. S’opposer à l’hyper densification urbaine affichée au nom de la lutte contre l’étalement urbain mais en réalité promue par les investisseurs car le marché parisien est très rentable !

4. Se mobiliser contre l’exclusion et la grande pauvreté, pour un Paris solidaire, et

garantir à tous les citoyens, dans tous les quartiers, la même qualité de services, de propreté, de sécurité, de droit à la ville et à ses espaces.

5. Promouvoir une politique équilibrée du logement (logement/bureaux, logement social, encadrement des locations de tourisme..) et une mixité cohérente avec une vision métropolitaine,

6. Préserver le patrimoine (bâti, architectural, immatériel…),

7. Proposer une vision de Paris ancrée dans le territoire métropolitain et dans sa région,

8. Développer la participation citoyenne sur les projets, remettre en place les commissions extra-municipales (PLU, Logement, Santé..), et la pratique de l’évaluation,

9. Promouvoir et organiser les circulations douces (avec une attention particulière pour les piétons) et favoriser l’accessibilité universelle de la ville (notamment pour les personnes handicapées, les personnes âgées, les enfants..).

Pour en débattre tous ensemble

FNE Paris vous invite à une réunion

lundi 25 mars 2019

de 18 h30 à 21h30

Salle Jean Dame

17 rue Leopold Bellan – Paris 2è

Métro Sentier ou Châtelet-Les Halles