08 Jan

ZAC Saint Vincent de Paul: Paris rêvé, pari perdu… ?

Association Quartier Saint Vincent de Paul : Tribune

Un important projet d’urbanisme va voir le jour dans le 14ème arrondissement sur le site de l’ancien-hôpital Saint-Vincent de Paul, au cœur de Montparnasse.

Apparemment, aucune leçon n’a été tirée de la réalisation, dans les années 60 et 70, de ghettos urbains dont on mesure pourtant, jusqu’à aujourd’hui, les effets dévastateurs. C’est ce qu’on pourrait penser à la vue de l’actuel projet d’urbanisme sur ce site. Cet ancien hôpital désaffecté est l’une des dernières parcelles Parisienne offrant la possibilité de réaliser un nouveau quartier innovant et ambitieux.

La municipalité annonce vouloir bâtir « un éco-quartier exemplaire et ouvert sur la ville ». Elle se dirige cependant tout droit vers la création d’une de ces « cités » qui font régulièrement la « une » des pages de faits divers.

Le programme prévoit la construction d’un nouveau quartier de 600 logements (environ 2000 habitants), dont 300 logements sociaux, activités, école, équipements et services publics, sur une surface de 60.000m².

Le projet urbain retenu par la Ville se répartit sur quatre grands « monoblocs » de sept à dix étages chacun, à la fois trop hauts et trop proches pour permettre un ensoleillement suffisant. Les anciennes « rues », plantées de l’hôpital formeront les seuls espaces publics, soit 4.000 m² à peine, sur un site de 34.000m²!

Fermé sur lui-même, cet ensemble le sera également vis-à-vis de la ville par le front bâti sur l’avenue Denfert Rochereau qui sera conservé dans sa quasi-totalité.

On sait désormais que pour être durable, dans tous les sens du terme, un projet urbain se doit de favoriser les liens et les échanges humains, économiques, environnementaux… A contrario, l’urbanisme ici proposé d’un lotissement, compact et enclavé, cloisonne et renferme l’espace autant que ceux qui y vivent, au lieu de l’ouvrir et le décloisonner.

D’autres solutions sont possibles : ouvrir le site sur l’avenue Denfert-Rochereau et lui apporter animation et attractivité ; augmenter sensiblement la surface des espaces plantés privés mais surtout publics ; enrichir la biodiversité de ce grand îlot du 14ème ; répartir la densité et les hauteurs des bâtiments en privilégiant ensoleillement, respects des vis-à-vis et des espaces entre les immeubles ; et enfin préserver pour le présent et l’avenir, un vaste espace de respiration central, formé de places, de jardins, de lieux de rencontre, incitatif de vie sociale, de détente et de projets partagé, qui favorise la mixité et le vivre-ensemble. Bref, de réaliser véritablement, comme annoncé, un éco-quartier innovant, exemplaire et ouvert à toute évolution.

Il n’est pas trop tard pour réagir. Devant les dangers avérés du projet actuel, il faut ouvrir à nouveau la réflexion.

Sans remettre en cause le programme défini, nous demandons aux opérateurs en charge du réaménagement du site Saint-Vincent-de-Paul d’organiser une confrontation d’idées et d’ouvrir un débat public associant professionnels, élus et habitants.

Une telle confrontation permettra de choisir en toute transparence, dans l’intérêt de tous, l’avenir et le caractère « durable » de ce nouveau quartier.

Nicolas Gusdorf
Président de AssoQSVP
Le projet :
Voir notre site  www.saintvincentdepaul14.fr

L’Assemblée Générale de ASQSVP est prévue le mardi 22 janvier 2019 à 18 h 30

Contact : Michel Thareau